Abonnez-vous gratuitement au Flux RSS Toute l'actualité
de la chimie en
Languedoc-Roussillon

Établissements Balard

Retrouvez les actualités par établissement

UM1
UM2
ENSCM
CEA
CNRS
IBMM
ICSM
IEM
ChemSuD
CED2
Ecole doctorale
ICGM
Accueil > Actualités > Sélection d'une doctorante de l'IBMM dans le cadre du JSPS International Summer Programme

Sélection d'une doctorante de l'IBMM dans le cadre du JSPS International Summer Programme

Juin - août 2014
Laure Konnert, doctorante de l’IBMM (Equipe Chimie Verte et Technologies Innovantes), a été sélectionnée par la ‘Japan Society for the Promotion of Science’ pour intégrer le groupe de recherche du Professeur Michinori Suginome à Kyoto (Japon) dans le cadre des échanges de coopération Franco-Japonaise du  JSPS International Summer Programme.

Laure Konnert, doctorante en 3ème année de thèse sous la Co-Direction du Dr. Frédéric Lamaty et Dr. Evelina Colacino à l’Institut des Biomolécules Max Mousseron (Equipe Chimie Verte et Technologie Innovante) a participé cet été au JSPS Summer Program 2014 organisé par la "Japan Society for the Promotion of Science" (www.jsps.go.jp/english/e-summer/) en collaboration avec le CNRS. Grâce à ce programme, les doctorants et post-doctorants de plusieurs pays (France, Royaume-Uni, Allemagne, Suède, Etats-Unis et Canada) peuvent partir au Japon le temps d’un été pour effectuer des travaux de recherche dans un laboratoire universitaire de leur choix.
Pendant la période estivale juin-août 2014, Laure Konnert a intégré l’équipe de recherche du Pr. Michinori Suginome (Laboratory of Organic System Design, Department of Synthetic Chemistry and Biological Chemistry, Kyoto University). Le laboratoire a développé un catalyseur polymérique hélicoïdal, composé de monomères porteurs de chaînes chirales et de phosphines (Yamamoto, T., Akai, Y., Nagata, Y., Suginome, M. Angewandte Chem. Int. Ed. 2011, 50, 8844 –8847), qu’elle a utilisé dans l’étude de couplages de Suzuki asymétriques. Le sens de l’hélice peut être inversé selon le solvant dans lequel se trouve le polymère, ce qui induit la chiralité du composé issu de la réaction.


D’après Laure :
‘Outre l’expérience scientifique extrêmement profitable, c’est une réelle aventure humaine que j’ai eu la chance de vivre pendant ces deux mois. J’ai rencontré beaucoup de gens, parmi les membres du programme (nous étions plus d’une centaine à participer, toutes nationalités confondues) ou les membres de l’équipe japonaise qui m’a accueillie, avec qui j’ai passé de fabuleux moments à la découverte de Kyoto, du pays ou dans la vie quotidienne.
On découvre également, à travers ce programme, la culture et la vie japonaise qui sont entièrement différentes de ce que l’on connaît dans nos pays occidentaux. C’est une plongée dans l’inconnu qui ne manque pas de surprendre et d’intriguer chaque jour! L’immersion dans la vie quotidienne et la vie d’un laboratoire japonais est une expérience à vivre, avec, il faut bien le dire, ses bons et ses mauvais côtés, et j’encourage tous les doctorants et post-doctorants à candidater à ce programme qui offre une incroyable chance d’acquérir toutes ces expériences et qui permet surtout de développer des collaborations entre laboratoires français et japonais’.

Laure KONNERT
Doctorante Equipe Chimie Verte et Technologies Innovantes

Département des Acides aminés, des Peptides et des Protéines
Institut des Biomolécules Max Mousseron
UMR CNRS 5247 UM1-UM2-ENSCM