Commissariat à l'énergie atomique et aux énergies alternatives de Marcoule imprimer

L’ambition d’un nucléaire durable

Le CEA a fait de Marcoule son site de référence pour les recherches sur le cycle du combustible nucléaire :
  • amont du cycle du combustible depuis la mine,
  • traitement et recyclage des combustibles nucléaires usés,
  • gestion des déchets radioactifs.
Les activités de l'établissement ont également pour ambition le développement du cycle du combustible des systèmes nucléaires du futur, la recherche en soutien des industriels du nucléaire, et la maîtrise d’ouvrage d’un vaste programme de démantèlement des anciennes installations du site.

L’industrie nucléaire est une industrie chimique et les équipes (1 500 personnes) et moyens (installations nucléaires) du centre de Marcoule sur les thématiques de la radiochimie, du génie chimique, des procédés, etc. font aujourd’hui référence au niveau international.


L'ICSM

Implanté aux portes du site de Marcoule, l’Institut de Chimie Séparative de Marcoule (ICSM) est une unité mixte de recherche CEA, CNRS, UM, ENSCM. L’Institut a pour ambition de faire progresser la recherche fondamentale dans la perspective des besoins industriels associés au cycle du combustible nucléaire des systèmes du futur, ainsi que sur des thématiques non nucléaires.


Parc technologique

En outre, sur 30 hectares situés à l’entrée du site de Marcoule, la région Languedoc-Roussillon assure la maîtrise d’ouvrage de l’implantation d’un parc technologique pour l’accueil d’entreprises innovantes.


Formation initiale

Le CEA Marcoule est actif dans le domaine de la formation initiale (avec les universités et grandes écoles régionales) et continue (antenne de l’Institut national des sciences et techniques nucléaires).


Plus d'informations sur la recherche au CEA