ICSM imprimer

 

L'Institut de Chimie Séparative de Marcoule (ICSM) est une unité mixte de recherche (UMR 5257) créée en janvier 2007 entre le CEA, le CNRS, l'Université de Montpellier et l'ENSCM.

 
Etape-clé et facteur d’efficacité de très nombreux procédés industriels, la maîtrise de la séparation chimique est synonyme de progrès pour de nombreuses applications. Elle permet, par exemple, un "tri" extrêmement poussé, à l’échelle des atomes et des molécules, pour recycler des éléments jugés valorisables et isoler – pour les minimiser – des éléments sans valeurs (déchets). La maîtrise de la séparation rend également possible le développement de substances chimiques très innovantes, capables d’être utilisées dans des environnements hostiles.

Procédés et matériaux innovants

L’Institut de Chimie Séparative a pour objectif l’étude, à l’échelle nanométrique, des interfaces en conditions extrêmes pour comprendre les mécanismes qui gouvernent les phénomènes de séparation dans les fluides complexes et les matériaux du nucléaire dans un cadre de développement durable. Cette recherche sera étroitement articulée avec les activités de recherche technologique du centre CEA de Marcoule. La mission prioritaire de l’Institut est donc de faire émerger des procédés et matériaux innovants pour le cycle des combustibles des réacteurs nucléaires de demain dits "de 4e génération".

L’aspect très innovant de ces recherches, où les phénomènes chimiques sont étudiés à l’échelle du nanomètre, fait que les avancées attendues de l’Institut peuvent aussi être mises à profit dans plusieurs domaines non nucléaires : nouvelles technologies pour l’énergie, technologies pour l’information et la communication, biotechnologies…

© Noël Gabriel - CEA
© Noël Gabriel - CEA