Université de Montpellier imprimer

6e université française, avec 45 000 étudiants, elle est née en janvier 2015 de la fusion des Universités Montpellier 1 et 2.

L’Université de Montpellier bénéficie de l’excellence et de la complémentarité de ces deux établissements. Elle renoue ainsi avec l’ambition universaliste de la première université créée à Montpellier en 1289, une université laïque et internationale. De Rabelais à Curie en passant par Renaudot, Chaptal ou Grothendieck, intellectuels et scientifiques ont dessiné huit siècles durant, les contours d’une université ouverte étroitement liée à la vie de la Cité et impliquée dans les grands défis de son époque. L’Université de Montpellier réunit aujourd’hui une vaste communauté de savoirs qui intègre les sciences, les techniques, la médecine, les sciences de l’environnement, les sciences de l’éducation, les sciences économiques, le droit ou encore les sciences politiques.

9 UFR
  • Administration Économique et Sociale (AES)
  • Droit et Science politique
  • Économie
  • Éducation
  • Médecine
  • Odontologie
  • Pharmacie
  • Sciences
  • Sciences et Techniques des Activités Physiques et Sportives (STAPS)
2 écoles
  • Observatoire de Recherche Méditerranéen de l’Environnement (OREME)
  • Polytech Montpellier
6 instituts
  • Institut d’Administration des Entreprises (IAE)
  • Institut de Préparation à l’Administration Générale (IPAG)
  • Institut des Sciences de l’Entreprise et du Management (ISEM)
  • IUT Béziers
  • IUT Montpellier – Sète
  • IUT Nîmes

La recherche à l'Université de Montpellier
Une recherche tournée vers les besoins de la société du XXIe siècle


Réparties en 9 départements scientifiques, les 76 structures de recherche de l’Université de Montpellier sont tournées vers les défis émergents d’un monde en mouvement. De l’exploration spatiale à la robotique, en passant par l’ingénierie écologique ou les maladies chroniques, ses chercheurs mènent des travaux susceptibles d’apporter des réponses inédites au service de l’Homme et de son environnement. Partenaire des CHRU de Montpellier et Nîmes et des organismes de recherche, l’Université de Montpellier offre à ses chercheurs des plateformes technologiques de haut niveau indispensables à une recherche de pointe : Centre Spatial Universitaire (CSU), plateforme intégrée d’études du mouvement humain (Euromov), etc.
  • 76 structures de recherche regroupées dans 9 thématiques scientifiques
  • 1900 enseignants-chercheurs
  • 1762 doctorants
  • 5 LabEx portés par l’UM : EpiGenMed/Entreprendre/Numev/Chemisyst/Cemeb
  • 2 Fondations : Fondation Van Allen dédiée au spatial et Fondation Entreprendre